Et le trou de mémoire ?


Si vous craignez le trou de mémoire, sachez que vous n’êtes pas seul dans ce cas : les plus grands comédiens aussi ! En cas de « panne », les professionnels du spectacle ont des souffleurs… Ce n’est pas votre cas, mais maintenant que vous savez comment vous fonctionnez, votre souffleur à vous, ce sont vos techniques :

  • Faites confiance à votre mémoire visuelle, auditive, kinesthésique et allez chercher dans votre tête votre bouée de sauvetage ;
  • Gardez près de vous une fiche avec la trame logique de votre présentation ;
  • Faites appel aux exemples, images, analogies, etc. que vous aurez préalablement mémorisés ;
  • Posez tout votre texte devant vous : il vous rassure (et vous laisse la possibilité de dire «Où en est-on?», et de jeter un coup d’œil sur vos feuilles !) ;
  • Pour une présentation à plusieurs, convenez, avant l’exposé, de la personne qui vous écoutera attentivement (au lieu d’être concentrée sur sa partie), et qui interviendra comme vous l’aurez décidé, si nécessaire ;
  • Enfin, en cas d’oubli, ne vous arrêtez pas, car l’auditoire n’a probablement rien remarqué… seul le présentateur connaît le contenu de l’intervention.