N’oubliez pas que vous avez un corps !


L’alimentation

Il est indispensable de prendre en compte l’alimentation et le sommeil pour maintenir le corps, et donc l’esprit, en bonne condition, afin de développer vos capacités intellectuelles. Des chercheurs ont montré qu’il y a un lien entre apprentissage, alimentation et sommeil. Une alimentation saine maintient un bon équilibre. Pendant les périodes de surcroît de travail, d’activité intellectuelle intense, il est recommandé d’être attentif aux apports alimentaires.

La nourriture est le « carburant » de votre corps et de votre cerveau. On trouvera force informations et conseils dans les ouvrages des nutritionnistes et dans les magazines pour bien s’alimenter. Voici quelques points essentiels :

  • Evitez la restauration rapide et préférez les fruits et les légumes, sans toutefois être obsessionnel (si vous avez très faim, vous pouvez vous jeter sur un plat de frites ou une plaquette de chocolat sans incidence !) ;
  • Prenez un petit déjeuner consistant et sain; respectez le rythme régulier de plusieurs repas par jour. Vous éviterez ainsi les coups de pompe qui vous font vous ruer sur les grignotages, désorganisent votre tube digestif et fatiguent inutilement votre organisme ;
  • Mangez du poisson (riche en oméga 3) qui augmente votre niveau de vigilance ;
  • Pensez à vous hydrater ; buvez de l’eau régulièrement.

Le sommeil

Il est important de bien manger, mais aussi de bien dormir (sans en abuser non plus !). Nous l’avons vu, l’intégration des connaissances s’effectue pendant le sommeil et la détente. De plus, c’est à ce moment-là que, dégagé des pressions de la journée, vous laissez la place à la créativité, permettant à vos acquis, à vos pensées de se réorganiser. Respectez votre besoin de sommeil et évitez de travailler la nuit (ou trop souvent, si vous êtes « du soir »). Notre corps a besoin de repos, de détente, de respiration, de relaxation. Ces besoins varient selon les personnes; c’est pourquoi, là encore, vous seul pouvez mesurer la quantité de sommeil dont vous avez besoin pour être en forme. En plus du sommeil nocturne, vous pouvez vous réserver des moments de courte sieste dans la journée, des «pauses-parking» (séquences très brèves de repos). Einstein était réputé pour sa faculté de faire des breaks pendant la journée.

Soyez à l’écoute de votre corps et apprenez à reconnaître les signaux qui vous indiquent que vous avez atteint votre limite :

  • Les coups de pompe fréquents dans la journée ;
  • Une nervosité anormale ;
  • Une concentration et une efficacité déficientes ;
  • Le découragement, la baisse de moral.